Ludovic Florent

Photo, portrait, reportage

@Metz

Artiste : Ludovic Florent, La beauté naturelle du corps

Chez Ludovic Florent l’infiniment petit côtoie l’infiniment grand à travers une série de de nus artistiques élégants et flamboyants.

Natif de Dunkerque dans le Nord, Ludovic s’est ensuite installé à Metz en Moselle pour y exercer son métier  de photographe. Fils d’enseignants, plutôt rigides, il lui fallait avant tout « faire des études pour avoir un bon métier ». Plutôt bon élève, il entreprend d’abord des études d’ingénieur, mais ce métier se révèle beaucoup trop cartésien à ses yeux et l’attriste en ne lui laissant aucune marge de manœuvre créative. Il décide alors de s’initier, sans grande prétention au départ, à la photographie au sein de l’association Photo-forum à Metz en 2007. Vécue comme une véritable révélation, la pratique de cet art lui permet de trouver clairement sa voie.

Très vite, et de manière autodidacte, il décide de se spécialiser dans la photographie de studio, en se concentrant sur l’expression de la beauté, du graphisme et de la grâce du corps. Devenu professionnel avec le statut d’auteur photographe,  il privilégie le clair-obscur dans sa recherche artistique en se tournant vers des représentations du corps épurées, privilégiant l’émotion à la sophistication, le naturel à la séduction.

Dans notre société en profonde mutation, mon travail photographique est guidé par un regard humaniste, la volonté de remettre au premier plan la beauté naturelle du corps, libre d’exprimer sa grâce et sa personnalité. Derrière chaque enveloppe charnelle se cache une âme à la fois sensible et flamboyante que j’essaye de capturer dans chacune de mes photographies. Il s’agit à chaque fois d’une rencontre unique, d’une relation de confiance qui se construit et s’établit entre un regard et un modèle, dans le plus grand respect de celle-ci.

Dans sa série Poussières d’étoiles, Ludovic Florent met à l’honneur des danseurs débordant de grâce en ajoutant quelques éléments naturels comme de la farine pour accentuer les majestueux effets de mouvement corporels, les effets de poussière se mêlant à la clarté des corps. Une chorégraphie visuelle qui permet au photographe de se concentrer sur l’expression de la beauté, du graphisme  et de la grâce.

Par sa grâce et sa beauté intrinsèque, la danse s’impose immédiatement à moi. J’ai souhaité collaborer avec des danseuses issues de différentes disciplines : danse classique, modern jazz, danse africaine, latino … afin de me laisser surprendre par des manières très différentes de s’exprimer, à chaque fois intimement liées à la personnalité profonde de chacune.

Pour des raisons de fluidité des corps sur l’image, le nu s’impose naturellement en permettant de montrer des corps, libres d’exprimer l’images d’êtres humains dans une plénitude, dans un rapport à leurs propres corps simples et entiers, sans artifices, ni volonté de séduction.

Le corps dévêtu n’a ici aucune prétention érotique, mais participe pleinement à exprimer ces notions de liberté, de plénitude, d’affirmation de soi et de force.

À sa manière, la démarche photographique de Ludovic Florent constitue un vibrant plaidoyer à l’encontre de tous les carcans, qu’ils soient culturels, religieux ou idéologiques qui encerclent, répriment et amoindrissent l’être humain.

juju
A propos de l'auteur

Julien Mc Laughlin, Rédacteur en chef - passionné par l'art, le multimédia, les médias sociaux et cinévore de la première heure.



Wegotalent veut grandir

Soutenez nous !