Artiste : Vagestick Boy, Collages surréalistes

Vagestick Boy est un jeune artiste qui réalise de magnifiques collages ramenant à l’enfance.

Derrière le surnom Vagestick Boy se cache Julien Berzi, un jeune artiste résidant à Metz. Attiré par le monde de la création, il désire travailler dans la publicité et passe une mise à niveau en arts appliqués suivi d’un BTS en communication visuelle à l’école de Condé de Nancy. Après ses études, il trouve un travail en tant que médiateur jeune public au Centre Pompidou de Metz. Son goût pour le graphisme lui vient relativement tard.

Quand j’étais plus jeune, je ne m’intéressais pas plus que ça au dessin, je ne me voyais pas du tout me découvrir une passion pour le graphisme et l’art en règle générale.

Le déclic lui vient en tombant par hasard sur les œuvres du studio graphique The Designers Republic. En voyant leurs travaux, Julien réalise que ce domaine artistique est plein de possibilités.

Le fondateur, Ian Anderson, est un pur génie. J’aime son approche du graphisme car il y a du fond dans tout ce qu’il fait.

Principale inspiration de Vagestick Boy, le studio The Designers Republic se réapproprie le constructivisme russe afin de proposer quelque chose de nouveau, dynamique et sophistiqué. Mais Julien ne possède pas qu’une seule référence. L’idée du collage graphique lui est venue en observant le travail de Hannah Höch, artiste dadaïste, et les œuvres du graphiste designer Stefan Sagmeister.

Je pense avoir assez digéré mes influences pour en faire ressortir ma propre identité. Mais je ne reste pas non plus sur mes acquis concernant de nouvelles découvertes artistiques !

Son travail mélange des techniques traditionnelles comme le polaroid ou le papier froissé, à des utilisations de nouvelles technologies telles que le dessin vectoriel. Julien travaille beaucoup avec le corps féminin, assimilant la silhouette féminine à un paysage. Mais ses collages sont surtout de véritables souvenirs d’enfance.

J’aime l’idée que lorsque l’on regarde mes œuvres, une odeur du passé nous submerge, de la même manière que lorsque l’on ouvre un vieux tiroir afin d’y retrouver ses vieilles photos de famille. A chaque tiroir ouvert, une nouvelle odeur vient nous envahir.

Vagestick Boy commence toujours par récupérer des images dans de vieux magazines et des photographies de mode qu’il compile sur son ordinateur. Par la suite, il forme et mixe toute une combinaison d’éléments picturaux, pendant plusieurs heures, le but étant d’obtenir la composition parfaite.

Je travaille beaucoup sur mon ordinateur, c’est tellement rapide et intuitif ! Mais par moments, je me sens frustré de ne pas toucher la matière plastique.

Et pour pallier à ce manque, le jeune artiste mixe le collage numérique à du vrai dessin, pour donner une empreinte physique à ses créations.

Julien a travaillé sur la création visuelle de l’album de Fred A, Faded Electricities. L’expérience lui a appris à travailler sans aucune contrainte. Il s’est également occupé de l’identité visuelle d’un festival africain de Metz, le Yaa Soama, avec l’association No Signal.

Les collages de Vagestick Boy nous font vivre un tas d’aventures dans un monde surréaliste où tout est possible, surtout l’impossible !

 

Solene Vignali
A propos de l'auteur

Solene Vignali, apprentie musicienne, jongle entre son amour pour les images et sa passion des mots



Wegotalent veut grandir

Soutenez nous !