Les etapes cles pour une illustration a la main

dessin, Graphisme

@Monde

Dossier : Les étapes clés pour une illustration à la main, Marceau Truffaut

Niveau : Débutant

Les amis, la Rédac’ a pris une décision ! Pour aider les jeunes talents à bien démarrer leur carrière artistique, quelle qu’elle soit, nous avons contacté un petit nombre d’artistes présents sur Wegotalent, afin d’aller pour vous, à la pêche aux conseils.

moi_me---copie
Nom : Marceau Truffaut
Ville : Lille
Discipline : dessin
sa page wegotalent

 

Marceau Truffaut est un talentueux graphiste dont les créations proposent un savant mélange de thèmes religieux dans un style réaliste et détaillé. C’est dans le cadre de nos conseils autours des arts graphiques que ce jeune artiste nous invite à découvrir en 20 images l’évolution de son travail à travers l’une de ses illustrations : « habemus papam« .

1  La Réflexion

Une des première étapes , et pas des moindres, réside dans le processus de réflexion. Une étape importante puisque c’est elle qui va lancer les bases de l’axe créatif duquel va surgir l’oeuvre.

Cette étape est très importante. Les images que j’ai sélectionné ici ne sont qu’un reflet d’un ensemble de recherche.

Cette première étape vous permet tout d’abord de valider ou, au contraire, d’infirmer certains à priori en amont de votre création. Ce premier jet vous permet également d’explorer d’autres pistes formelles en vous lançant dans une phase de pure réflexion avant de passer aux étapes de mise en oeuvre

Conseil : N’hésitez pas à laisser voguer votre imagination. Au plus cette étape sera nourrie de vos idées, au plus le résultat final se révélera intéressant par la suite

2   L’esquisse

Commencez ensuite par esquisser vos premières idées pour définir au mieux les grandes lignes de votre future composition. Dans l’univers  du graphisme, on appelle cela un “Rough”, un concept qui pourrait se traduire par les mots “brouillon” et “sommaire”. Loin d’être péjoratif, ce terme désigne d’avantage une illustration brute qui vous permettra de vous faire une première idée sur votre projet avant de vous lancer totalement dans son exécution

09_pope_ROUGH

 Je commence par un rough rapide pour tester mes idées. Ici pas de perte de temps sur des détails, l’important c’est des tester ses idées rapidement et quand je suis satisfait je me lance dans la réalisation finale

Conseil : N’hésitez pas à faire plusieurs Rough jusqu’à ce que vous soyez totalement satisfait des idées et des ébauches que vous avez couchées sur le papier

3   Le Crayonné et l’encrage

Une fois la première ébauche établie, Marceau passe ensuite au crayonné et à l’encrage.

10_pope_WIP

Cette technique consiste à surligner une esquisse, effectuée tout d’abord au crayon mine (appelé crayonné), ensuite recouverte par une couche plus précise noire, généralement à l’encre de Chine.

Si l’encrage est fait sur le même support que les traits de crayons, ces derniers sont ensuite gommés, ce qui ne laisse apparaître que le trait à l’encre de Chine. C’est à ce moment que le graphiste s’attaque véritablement au dessin puisque le tout est entièrement réalisé à la main sur un format A3

Conseil : prenez autant autant de temps que nécessaire pour peaufiner le moindre détail à la main

 

4 Le transfert vers le numérique

Lorsque tous les crayonnés et le dessin papier sont terminés,  vient alors le moment de  scanner le résultat en haute définition pour commencer le travail numérique à l’aide du logiciel Photoshop. Première étape numérique : bien nettoyer le scanner pour s’assurer de la bonne restitution du dessin dans ses moindres détails.

15_pope_SCAN

J’en profite pour rectifier quelques défauts qui me gênent, mais je ne vais pas trop loin car j’aime garder la touche du travail à la main.

Une fois sur Photoshop, faite une découpe du scan afin de dégager les parties que vous souhaitez isoler ou mettre en avant par la couleur. Pour cela créez un calque par couleur en testant, si besoin, plusieurs associations colorimétriques

Je travail au format d’impression ( ici 50×70 ) donc le fichier devient vite lourd, mais je veux m’assurer que le moindre point sera suffisamment bien défini pour la sérigraphie.

Conseil :  réalisez  plusieurs version de l’illustration, en testant différentes couleurs et différents réglages

 Le rendu Final

Visuel de l’illustration « habemus papam » une fois sérigraphiée.

20_pope_SERIEGRAPHIE

Format papier 50×70

Papier noir 280g, deux couleurs blanc et un pantone doré.

Limité à 25 exemplaire, signé, numéroté.

En bref

Que cela soit à l’aide d’un crayon, d’un stylo, de feutres ou de poscas, les illustrations faites à la mains sont généralement révélatrices d’une très grande habilité au service d’une imagination sans limites.  Fruit d’un savoir faire et d’une grande dextérité crayon en main, les résultats sont souvent éloquents par leur beauté et leur originalité comme le prouve cette petite sélection de dessins signés Pez, Hydro 74 et Alex Konahin. N’hésitez pas à nourrir votre imagination au grès de vos envies. Inspiration, motivation et persévérance sont les maîtres mots afin d’améliorer votre technique au fur et à mesures que vous vous pencherez sur la feuille blanche.

 

NDLR : Retrouvez sur le site de talentueux dessinateurs comme The Feebles, Kwork  et Alain-Daniel Husson


juju
A propos de l'auteur

Julien Mc Laughlin, Rédacteur en chef - passionné par l'art, le multimédia, les médias sociaux et cinévore de la première heure.



Wegotalent veut grandir

Soutenez nous !