ARTISTE : MICKAËL ABBATE, PHANTASMAGORIA

Passionné de cinéma de genre, Mickaël Abbate est à la fois un jeune cinéaste et un cinéphile aguerri qui partage, aux jeunes comme aux moins jeunes, sa passion des films fantastiques sur grand écran.

Originaire de Fréjus, Mickaël a grandi entre le Var et les Alpes-Maritimes et a toujours cultivé un goût très affirmé pour le cinéma et cela depuis son enfance. En effet, c’est dès l’âge de 6 ans que sa passion pour le cinéma fantastique et d’épouvante se manifeste lorsque le petit Mickaël faisait mine de dormir et se cachait derrière le canapé pour regarder bon nombres de films d’horreur sur VHS sans que ses parents ne s’en aperçoivent. Passionné par l’image et le cinéma, le jeune homme se lance, par la suite, dans des études de communication qui lui permettront de développer ses connaissances cinématographique ainsi qu’un sens de la débrouillardise dans le milieu étudiant.

En 2010, il rencontre, en compagnie de Hélène Mayet, les dirigeants de la mission cinéma du Conseil Général des Alpes-Maritimes alors désireux de créer un festival du film fantastique à Nice. L’association Les Méduses est ainsi créée et sera bientôt à l’origine de soirées et d’évènements cultes tels que Cinenasty, la Zombie Walk de Nice et du festival de La Samain du cinéma fantastique, autans de rendez-vous incontournables pour les cinéphiles azuréens et qui permettront de révéler certains talents de la mise en scène comme Roman SoniAkseli Plane ou encore Greg Tosolini, tous originaires de la région.

Depuis 2012 Mickaël Abbate occupe le poste de la direction artistique du festival et de la présidence de l’association Les Méduses alors qu’il était précédemment programmateur de longs et courts métrages. En parallèle à ses activités au sein de l’association il participe à la rédaction de magazines, fanzines et sites webs spécialisé dans le cinéma de genre et réalise des courts métrages. parmi ses réalisations figurent un certains nombres de courts métrages réalisés dans la région comme par exemple Creeps (2009 ) qui a été diffusé dans des festivals européens mais aussi aux Etats-Unis au LA Film Festival et participe à la réalisation de Passé sous silence de Mathieu Berthon .

En 2012, il a réalisé avec Askeli Plane des teasers de La Samain du Cinéma Fantastique, une expérience mêlant pin-up vampires et sorcières blanches, avant de s’atteler l’année suivante à la réalisation de son premier long métrage horrifique Phantasmagoria, un film choral* qui propose une relecture contemporaine de la peur sur grand écran. Amoureux de la région, Mickaël a choisi la ville de Nice pour la réalisation de ce long métrage, une ville photogénique qui regorge de folklores, de traditions, et qui a su conserver un passé colérique qui en fait sa magnificence.

Certains grands maîtres du 7ème Art tels que William Friedkin Hayao Miyazaki, Gregg Araki et Michele Soavi sont de véritables sources d’inspiration qui lui permettent de se forger une vraie identité et créativité que ce soit par leur énergie, leur maitrise technique ou la variété des thèmes abordés dans leurs oeuvres. La musique influence beaucoup son travail qu’il s’agisse d’artistes mondialement reconnu comme Seppuku Paradigm, Para One, Portishead ou bien encore des groupes originaires de la région comme GriefjoyHyphenAn Escape for Louie et les filles du Spectre des Lesbiennes qui sont pour lui une réelle source d’inspiration qui guide sa mise en scène.

* réalisé aux côté de Domiziano Cristopharo et du maquilleur en effets spéciaux Tiziano Martella