ARTISTE : OLIVIER POINSIGNON, TATTOOS & DESSINS RÉALISTES

Olivier Poinsignon est un jeune tatoueur français, fasciné par le réalisme et le graphisme.

Originaire de Laxou en Meurthe et Moselle, c’est en 2005 qu’il décide de poser ses valises à Clermont-Ferrand où il y suit une licence aux Beaux Arts, tout en commençant le BMX qui lui permet d’ouvrir sa curiosité vers le street art. Pragmatique et avide de développer son propre style, il boude les Beaux Arts au profit d’écoles d’arts appliqués qui lui permettront de développer une approche un peu plus technique (et beaucoup moins philosophique) du dessin ou de la création graphique et poursuit avec une année d’alternance en infographie web  entre Paris et Clermont afin de parfaire ses compétences.

Graphiste à son propre compte durant un an, il commence ensuite par travailler à mi temps dans une boutique qui l’amènera à s’intéresser au tatouage jusqu’à en  devenir  une obsession quotidienne. Dans sa pratique du tatouage le jeune homme essaye d’appliquer les même règles qu’il s’impose en dessin, en tenant compte  bien évidemment des envies de ses clients.

Presque tous les thèmes l’intéresse dans son travail, qu’il s’agisse de cinéma, de science fiction ou bien encore de l’histoire et des légendes. Olivier ne se pose pas de limite, travaillant en direction d’un style hybride dans lequel il prend plaisir à créer des codes, qu’il s’agisse du simple ornement corporel au reflet d’une énergie ou d’une émotion. Ses influences sont riches et variées en puisant son inspiration et sa stimulation dans de nombreuses disciplines avec des noms aussi illustres qu’éclectiques :  Alex PardeeJohn Carpenter, Greg SimkinsMatteo PascalinJules Vernes, Jean Luc Navette, Robert RodriguezRod Serling

Fasciné par le réalisme et le graphisme, ses coups de crayon et d’aiguille sont à la fois précis et soignés en se jouant habilement de traits fortement contrastés grâce à un travail de compréhension entre ombre/lumière et forme/contreforme. Olivier met en exergue toute son habilité et sa dextérité au profit d’un style minimaliste et complexe que l’on peut retrouver dans un dessin expressionniste. Révélatrice de ses idées et de son énergie, l’encre lui permet d’imaginer le rythme et les mouvements qu’il souhaite appliquer sans nécessairement chercher à en contrôler tous les aspects .

Souvent énergique et dynamique, le jeune artiste sait également se montrer patient et minutieux avec l’exécution de dessins au crayon de couleur ou à la mine de plomb afin d’en maîtriser tous les paramètres jusqu’à l’obtention du résultat souhaité.